Hors-série n° 1

Septembre 2013

 

Mystères du sous-sol brestois
et vestiges d'autrefois

 

en couverture :

Pierre Péron, Brest dont il ne reste... rien

© collection Yves-Marie Péron


25 € port compris

> je commande

 

  • COATIVY Yves - Éditorial
  • AUBRÉE Serge - Un commentaire d’artiste
  • BESSELIÈVRE Jean-Yves - Keranroux : naissance, vie et mort d’un fort (1776-1944)
  • LÉCUILLIER Guillaume - Le blockhaus de Keranroux à Brest
  • JADE Patrick - Trois souterrains vestiges des fortifications : les escaliers de la Porte de la Brasserie et le tunnel ferroviaire de la place Albert Ier
  • CISSÉ Gérard - La rue La Pérouse : genèse, destin et trépas d’un lieu
  • COATIVY Yves - Dans les sous-sols de l’église Saint-Louis
  • CLAIREMBART Aristide - Que sont devenues les deux statues flaquant le porche de l’église Saint-Louis ?
  • LE PICHON Étienne - Dire son identité captive, des graffiti dans les souterrains Vauban du Château de Brest
  • BESSELIÈVRE Jean-Yves - Les souterrains du Château de Brest
  • LASTENET Vincent - Plongée dans les égouts brestois
  • LEMAGNENT Christophe - La quête de l’hôpital souterrain de Clermont-Tonnerre entre 1939 et 1945
  • KERGONOU François - À Saint-Pierre Quilbignon, sous l’église et la place, un abri anti aérien
  • MADEC Michel - Sur les traces de quelques « restachous » de Brest-même !
  • BERTHOU-BALLOT Christine - L’abri Sadi Carnot : du traumatisme de la catastrophe à la réappropriation historique (1942-2009)
  • BERTHOU-BALLOT Christine - Médaillons de l’abri Sadi Carnot
  • LAOT Albert - Cabales de Brest
  • DORNIC Yffig - Le souterrain du Port de Commerce aux multiples usages
  • BESSELIÈVRE Jean-Yves - Les projets souterrains de la Marine (1946-1951)

Extrait

© Pierre Péron / collection Y.M. Péron (cliquez sur l'image pour l'agrandir)
© Pierre Péron / collection Y.M. Péron (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Avec son talent d'artiste, Pierre Péron a ouvert par ce dessin l'imaginaire de bon nombre de Brestois. Se souvenant du Brest d'avant, ayant vécu son anéantissement, il a aussi vu la ville renaître. Si dans la rue Louis Pasteur, toutes les constructions encore debout ont été rasées avant son comblement, dans bien d'autres lieux, comme le laisse supposer cette illustration, la ville a été enterrée, figée dans sa détresse, pour l'éternité.

Seule sur un plateau, sans immeuble, sans âme, tel un paquebot de pierre, l'église Saint-Louis coulera dans les profondeurs de la terre en nous laissant visible une épave poussiéreuse sous une cathédrale moderne.

Le peintre symbolise ici le renouveau, avec l'importance d'une rue de Siam droite, plate. La ville nouvelle s'appuie sur l'ancienne, nivelée sur le faîte de constructions arasées. La mémoire reste ainsi proche et permanente.

Pour l'homogénéité de la composition, cette rue de Siam allégorique est peinte de nuit pour se fondre avec le néant du sous-sol. Néanmoins, Pierre Péron y symbolise une nouvelle vie avec des arbres déjà hauts puisant par des racines électrisées les réminiscences des générations passées et, des luminaires éclatants révèlent une destinée nouvelle.

Mais pourquoi n'a-t-on pas conservé quelques pierres d'autrefois ?

 

Serge Aubrée

Président des Amis de Recouvrance

Artiste peintre et ami de Pierre Péron

Sept jours à Brest
18 septembre 2013
sept-jours-a-brest-20130918.pdf
Document Adobe Acrobat 6.1 MB

La Société d'Études de Brest et du Léon, éditrice des Cahiers de l'Iroise, a été fondée en 1954.

Moteur de recherche

Loading

Nouveauté

n° 226, avril-juin 2017
n° 226, avril-juin 2017

Précédents numéros

n° 225, janvier-mars 2017
n° 225, janvier-mars 2017
n° 224, juillet-décembre 2016
n° 224, juillet-décembre 2016
Hors-série n° 4, sept. 2016
Hors-série n° 4, sept. 2016

J'adhère à la SEBL !

Bulletin adhésion 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 235.9 KB